Comment demander la garde exclusive de l’enfant après une séparation ?

Lors de la séparation d’un couple devant le juge des affaires sociales, le couple doit s’accorder sur le mode de garde des enfants. Dans certains cas, un des parents peut exiger auprès du juge d’avoir la garde exclusive des enfants au détriment de l’autre. On parle de garde exclusive lorsqu’un des parents passe plus de la moitié du temps avec l’enfant en une année. La décision de confier la garde de l’enfant à un parent prend en compte différents éléments et il faut respecter une certaine procédure pour l’obtenir.

Critères pris en compte pour l’accord de la garde exclusive

Avant que le juge n’autorise la garde exclusive d’un enfant, il se base sur certains critères comme : l’âge de l’enfant, la stabilité affective et matérielle de l’enfant, la relation existante entre l’enfant et ses parents, la disponibilité des parents et leur capacité à prendre soin de l’enfant. Mais ce n’est pas tout, même si l’enfant est mineur son avis compte pour le juge. Il se rassure donc du désir de l’enfant avant et ce critère fait pencher la balance en faveur de l’un des parents. Si le juge des affaires familiales décide d’accorder la garde exclusive à l’un des parents, l’autre parent dispose d’un droit de visite pour le maintien de l’équilibre de l’enfant. Il peut arriver dans certains cas que le droit de visite soit refusé à un des parents. Si le parent est irresponsable, violent, alcoolique ou dépendant à la drogue, le juge lui interdira de visiter l’enfant jusqu’à ce qu’il change de comportement. Toutes les décisions prises par le juge ont pour seul but de permettre à l’enfant de vivre dans un environnement sain et sécurisé.

Obtention de la garde exclusive

 L’obtention de la garde exclusive de l’enfant se fait sur demande du parent. Le parent doit prouver au juge des affaires familiales que c’est dans l’intérêt de l’enfant que la garde doit lui être confiée. Il peut apporter devant le tribunal des éléments de preuve justifiant l’incapacité de l’autre conjoint à prendre soin de l’enfant sans assistance. Il peut faire appel à des témoins pour soutenir sa demande qui devront témoigner en sa faveur. Cette étape est généralement nécessaire lorsque l’enfant a subi des maltraitances physiques ou morales. Un autre facteur peut être la maladie soit du parent, soit de l’enfant qui exige un suivi régulier et minutieux. Lors de la prise de décision, le juge ne prend jamais en compte les revenus des conjoints, ni leur situation matrimoniale encore moins leur orientation sexuelle. S’il est prouvé que l’enfant est épanoui dans le milieu où il vit, c’est tout ce qui l’importe. La procédure de garde exclusive est plus rapide à trancher lorsque l’enfant est majeur. Le juge le confronte avec ses deux parents et lui demande simplement avec lequel il souhaite rester. Ce dernier peut décider d’aller en location et de poursuivre ces études hors du domicile familial. Dans ce cas, le juge devra lui assigner une assistante sociale qui effectuera une descente chez lui à une date précise pour voir comment il vit.