Le régime fiscal des biens immobiliers

Les propriétaires de biens immobiliers sont soumis à des règles fiscales spécifiques. Cet article fournit un aperçu du régime fiscal applicable aux biens immobiliers.

Impôts locaux

Les impôts locaux représentent le principal impôt à payer par les propriétaires de biens immobiliers. Ces impôts sont généralement calculés en fonction de la valeur marchande des propriétés et versés au comté ou à la ville où se trouvent les propriétés. Les taux d’imposition varient d’une localité à l’autre et peuvent être modifiés chaque année.

Taxe foncière

La taxe foncière est une taxe qui est également payée par les propriétaires de biens immobiliers. Elle est calculée en fonction de la valeur estimée des propriétés et est généralement versée à l’État ou au comté où se trouve la propriété. La taxe foncière peut inclure des exemptions pour les personnes âgées et d’autres groupes spécifiques de contribuables.

Plus-values

Lorsqu’un bien immobilier est vendu, il est soumis à une plus-value. Il s’agit d’une taxe sur le gain réalisé lors de la vente d’un bien immobilier, qui doit être payée par le vendeur. La plus-value est calculée en comparant le prix de vente du bien immobilier avec sa valeur marchande au moment de la transaction.

Impôts sur le revenu

Les revenus générés par les biens immobiliers sont imposables comme tout autre revenu. Les propriétaires d’immobilier doivent donc déclarer ces revenus sur leurs déclarations d’impôts et payer l’impôt correspondant. Les types de revenus générés par les biens immobiliers comprennent les loyers, les intérêts sur les prêts hypothécaires et certains autres produits financiers.