Tout savoir sur vos droits en cas de dépannage plombier en urgence

Vous êtes propriétaire ? Vous devez toujours penser à l’intervention en urgence d’un plombier.   Cela pourrait être à cause d’une toilette bouchée, d’une fuite d’eau, d’un entretien de chaudière, etc.  Afin de réaliser vos travaux, vous devez faire appel à un professionnel. Il est donc important de connaître vos droits pour éviter toute arnaque.

Le droit d’être informé

Bien avant de choisir votre plombier professionnel, on vous recommande de vous renseigner. Le choix de votre prestataire doit dépendre d’un grand nombre de critères. Parmi ceux-là, on peut citer :

  • Les modalités du dépannage
  • La qualité des services
  • Les frais de déplacement
  • La disponibilité et la réactivité de l’agence 

Mais, afin d’en savoir plus sur ces sujets, sachez que l’agence ou le professionnel est obligé de vous renseigner. En effet, pour ce qui est des prestations à domicile, une législation de 1990 régit les dépannages de plombier en urgence. Cette loi oblige les prestataires à vous informer des modalités du dépannage. Pour cela, l’agence doit vous fournir un ordre de réparation en vous indiquant le prix des prestations forfaitaire TTC, le montant du devis, le coût unitaire de la main-d’œuvre en TTC, les frais de déplacement et la condition de rémunération.

Le droit d’avoir un devis

Afin de vous permettre de réaliser des comparaisons de prix, sachez que le prestataire est obligé de vous donner un devis si le montant estimé du dépannage est supérieur à 150 euros. Lors de la réalisation de ce devis, vous devez tenir compte de certaines mentions supplémentaires. Le devis doit comporter le nom et l’adresse de l’entreprise que vous avez choisi. 

Votre nom ainsi que votre adresse doivent être également mentionnés dans le devis. Il en va de même pour la date de rédaction, les détails des opérations avec quantité et prix unitaire et la durée de validité de l’offre. Vous et votre plombier devez avoir chacun un exemplaire de ce devis. Il est aussi important de préciser que ce devis n’est valable qu’à partir du moment de sa rédaction. Il doit être signé et comporter la mention « Bon pour accord avant travaux ».

Les obligations du plombier

Le plombier a également des obligations envers vous. Pour commencer, il est important de vous faire savoir qu’il n’est pas en mesure d’effectuer des travaux chez vous sans votre accord. Cela n’est pas valable en cas d’urgence manifeste comme des dégâts après inondation. N’oubliez surtout pas de rappeler à votre plombier qu’il doit vous fournir un devis bien détaillé.

Sachez que le service de votre prestataire prend fin une fois que le problème est résolu. Si après cette opération, votre plombier vous propose d’autres réalisations, le code de la consommation en matière de démarchage et de vente à domicile. Si votre plombier ne respecte pas ses obligations, rien ne vous empêche de le dénoncer auprès de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

Faire des économies sur les frais d’un plombier d’urgence

Il est tout à fait possible de réaliser des économies sur les frais d’un plombier d’urgence. Si votre budget est assez serré, on vous recommande de penser à cette solution. Pour cela, il vous suffit d’adopter les bons gestes. Commencez donc par toujours vérifier l’état de votre réseau de plomberie. Si vous avez besoin de contacter un professionnel, pensez à un plombier couvert par une assurance décennale.

Cette assurance va vous permettre d’être certain de la qualité de la réalisation. Il est aussi recommandé d’avoir une garantie de dépannage d’urgence et une assurance habitation avec mention « dégâts des eaux » afin de pouvoir réaliser cette économie.